Actuellement à la Commission de l‘environnement, de l‘aménagement du territoire et de l‘énergie (CEATE-N)

Initiative pour les glaciers: une protection du climat efficace maintenant!

7043 messages envoyés à la Commission

La Commission de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie du Conseil national (CEATE-N) discutera de l'initiative pour les glaciers les 11 et 12 octobre. Aidez-nous à faire pression sur les membres de la CEATE-N !

Nous demandons aux membres de la CEATE-N de soutenir l'article constitutionnel de l'initiative pour les glaciers ou d'élaborer un projet de loi qui tienne compte des revendications de l'initiative. C'est la seule façon d'assurer une protection efficace du climat.

Avec l'initiative pour les glaciers, nous exigeons, d‘ici à 2050:

→ l'élimination progressive des énergies fossiles telles que le pétrole, le gaz naturel et le charbon.
→ une réduction au moins linéaire des émissions de gaz à effet de serre jusqu'à un niveau zéro net.
→ des conditions-cadres fiables et une prévisibilité pour la société et l'économie.
→ des mesures économiquement et socialement compatibles pour une meilleure protection du climat.

En savoir plus

Le Crowd Lobbying est aussi simple que cela :

  1. 1.Choisissez un membre de la Commission.
  2. 2.Choisissez ou écrivez un message.
  3. 3.Partagez cette campagne avec vos ami·e·s et collègues.

Nous transmettons les messages recueillis aux membres de la Commission.

579
751
504
357
415
553
516
414
329
402
405
553
550
321
119
0
0
0
1
63
0
0
211
0
0

Status-Lobby

Contre Indécis·e Pour

Qui a quelles intentions de vote ? Le Status-Lobby vous montre à qui vous devriez envoyer un message. Ensemble, nous voulons convaincre les politiciens et politiciennes qui n’ont pas encore d’avis sur le sujet, ou qui ont montré une position contraire à la notre à ce sujet. Les personnes qui se sont prononcées en faveur de notre cause ne recevront plus sur messages.

L‘initiative pour les glaciers: pour le climat et pour nous tou·te·s.

Le changement climatique met en danger nos moyens de subsistance. L'initiative pour les glaciers («Initiative populaire pour un climat sain») fixe des objectifs à long terme, créant ainsi une sécurité de planification et protégeant la Suisse et sa population. Le parlement a la possibilité de rédiger un contre-projet de qualité.

Il en va de bien plus que de nos glaciers

Le nom complet de l‘initiative est initiative populaire fédérale pour un climat sain (initiative pour les glaciers). La disparition des glaciers est la conséquence la plus évidente du changement climatique en Suisse. Les glaciers stockent de l'eau; sans eux, les inondations menacent au moment de la fonte des neiges, tandis qu'en été, les ruisseaux et les rivières peuvent s'assécher. La plus grande partie des glaciers actuels va fondre, même si les objectifs de l'accord de Paris sont atteints. Les glaciers qui disparaissent sont un signal. Ce qui les affecte doit être évité dans d'autres domaines. Car l'enjeu ne se limite pas aux glaciers mais englobe la production alimentaire, la santé, la biodiversité, la stabilité économique et politique... et finalement la survie de la civilisation humaine.

Quelles sont les exigences de l‘initiative pour les glaciers?

Les émissions nettes de gaz à effet de serre en Suisse doivent être réduites à zéro au plus tard jusqu'en 2050. Par conséquent, l'utilisation de combustibles et carburants fossiles devra cesser au plus tard en 2050. Des exceptions sont possibles lorsqu'il n'existe pas d'alternatives techniques, à condition que ces émissions de CO2 soient compensées par des puits de carbone. Enfin, l’initiative exige que la politique climatique soit mise en œuvre de manière à la rendre socialement acceptable et à renforcer l’économie. La transformation nécessaire constitue également une opportunité pour l'économie et la société, si elle est exploitée.

Que se passera-t-il sans l'initiative pour les glaciers?

En Suisse, la température moyenne a augmenté jusqu'à présent deux fois plus vite que la moyenne globale. Les effets sont multiples, et les étés caniculaires de 2018 ou 2003 ont donné un aperçu des conséquences de cette augmentation. Les jours de canicule beaucoup plus nombreux entraînent des décès prématurés. Les sols qui dégèlent en haute montagne sont moins stables, ce qui entraîne plus de glissements de terrain et d'éboulements, comme au Piz Cengalo près de Bondo en 2017. L'épicéa a trop chaud, les forêts de protection sont en danger. Les glaciers fondent et ne peuvent plus servir de réservoirs d'eau. L'agriculture est confrontée à de longues périodes de sécheresse ; les insectes nuisibles prolifèrent davantage. Plus l‘augmentation de température sera importante, plus il sera difficile et coûteux de s’y adapter.

Pourquoi est-ce que l‘initiative pour les glaciers est une approche adéquate?

La politique climatique suisse ne suffit pas. Avec l‘initiative pour les glaciers, nous octroyons à la crise climatique l‘attention qu‘elle mérite.

1) Elle rend possible une politique climatique efficace: Des millions de personnes dans le monde perdent leurs moyens de subsistance et sont forcées de migrer. Pour éviter ce danger, l'ONU a adopté la Convention de Paris sur le climat en 2015. La Suisse l'a ratifiée avec plus de 190 Etats. L'initiative pour les glaciers met en œuvre en Suisse, ce qui a été décidé à Paris.

2) Elle met fin à l‘âge des énergies fossiles: La combustion du pétrole, du gaz naturel et du charbon contribue au réchauffement climatique. Les énergies fossiles étaient pratiques et bon marché. Mais elles ont conduit à des concentrations de pouvoirs et à des guerres, ainsi qu’au maintien de régimes autoritaires, au pouvoir dans des pays tels que l'Arabie saoudite, le Venezuela et la Russie. Aujourd'hui, nous disposons d'alternatives propres, décentralisées et renouvelables. Mettons fin à l'ère de l'énergie sale! L'initiative pour les glaciers fixe une date de sortie et crée ainsi une sécurité de planification pour les investisseurs.

3) Elle offre des opportunités au tissu économique suisse: Pour résoudre la crise climatique, le système énergétique doit être reconfiguré à l'échelle mondiale. Cette conversion a commencé depuis longtemps. En tant que pays leader dans le domaine de la science et de la technologie, la Suisse a le choix: elle peut participer et profiter de la transformation. En utilisant l'énergie domestique, nous maintenons la production de valeur et les emplois dans le pays!

Qui est derrière l'initiative pour les glaciers?

L'Association suisse pour la protection du climat est une association indépendante et non partisane, fondée en 2018. Elle a décidé en janvier 2019 de lancer l’initiative pour les glaciers, recueillant les signatures nécessaires en seulement 5 mois. Le 27 novembre 2019, plus de 300 citoyen·ne·s ont soumis l’initiative pour les glaciers à la chancellerie fédérale. À ce moment déjà, plus de 15’000 drapeaux flottaient dans toute la Suisse.

L'association est indépendante mais pas isolée. Bien entendu, elle collabore avec d’autres organisations et des partis politiques afin de mettre en place une politique prônant une protection efficace du climat. À l'instar de l'association, le comité d'initiative bénéficie d'un large soutien. Presque tous les grands partis suisses, des Verts aux PLR en passant par le Centre y ont un·e parlementaire fédéral·e. Les jeunes et les personnes âgées, la science et l'économie, l'agriculture et les sports d'hiver, les églises, les hommes et les femmes de toutes les régions du pays y sont également représenté·e·s. Plus d‘informations sur www.gletscher-initiative.ch/fr